Les conférences de la FIAPA – Un véritable succès

La FIAPA  a organisé une série de conférences le 05 juin 2018 dans les locaux du Ministère des solidarités et de la santé, à Paris.

La première table ronde portait sur la Charte Européenne et le Comité des droits sociaux. Elle a permis à M. VIOTTI, coordinateur des réclamations collectives du service de la Charte Sociale Européenne du Conseil de l’Europe, de faire un point sur la Charte Sociale et sur les procédures de réclamations. Maître KOUBI-FLOTTE, avocat au Barreau de Marseille, spécialiste en droit du patrimoine est revenu en détail sur la Réclamation collective n.145/2017 présentée par la FIAPA (Voir la présentation ici).

 

La seconde table ronde était animée par M. CHOMONO, directeur associé de la Curatélaire. Il a exposé l’évolution des mesures de protection et des directives anticipées en France (Voir la présentation ici). Il a rappelé l’importance du “contrat de confiance” entre les acteurs, la nécessité d’anticiper pour ne pas subir, la reconnaissance nécessaire du droit à la dignité et c’est penché sur le modèle allemand.

Au cours de la troisième table ronde dédiée aux Urgences gérontologiques internationales, M. REMY, directeur de l’AMDOR, a témoigné des très importantes difficultés rencontrées par les habitants des îles des Antilles après les passages des cyclones, et plus particulièrement de la situation alarmante dans laquelle se trouvent les personnes âgées. Il a rappelé que des initiatives de solidarités sont cruciales, comme celle développée par l’AMDOR et le CCAS de la ville de Schoelcher entre la Martinique et l’île de la Dominique qui a donné naissance à l’Appel de Schoelcher. Il est nécessaire de mettre en place un Fonds International d’Aide aux Urgences Gérontologiques. M. De SOUSA, chargé d’animation du réseau France Victime, a lui aussi témoigné de la spécificité des situations dans lesquelles sont les victimes les plus âgées, particulièrement isolées, peu mobiles et souvent sans recours aux protections sociales. Ces victimes sont extrêmement vulnérables en situation de crise.

Maître Marie-Hélène ISERN REAL, avocate au Barreau de Paris, a conclu la journée en réaffirmant le rôle crucial que joue la FIAPA en tant qu’OING accréditée auprès du Conseil de l’Europe pour agir dans le cadre des réclamations collectives concernant les personnes âgées. Présente à l’ONU, partenaire de l’UNESCO, la FIAPA est partie prenante pour tout ce qui concerne les personnes âgées auprès de toutes les instances internationales. Maître Marie-Hélène ISERN REAL a reçu mandat d’entreprendre une réclamation collective après que la FIAPA ait été interpellée par les gériatres d’ALMA sur une ordonnance du gouvernement qui interdisait à tout professionnel de santé (médecins, pharmaciens, sages-femmes, chirurgiens-dentistes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues) de se présenter aux élections des conseils de l’ordre départemental au-delà de l’âge 71 ans. Cette limite d’âge a soulevé une grande indignation parmi ces professionnels. La réclamation collective a été déclarée recevable.