Le dialogue national au Rwanda : ne laisser personne au bord du chemin dans le développement durable

Logo membre fiapa

Logo membre fiapa

L’organisation NSINDAGIZA œuvrant pour la promotion des droits et le bien être des personnes âgées, a organisé un dialogue national sur le principe de ne laisser personne au bord du chemin dans le développement durable. Le dialogue national a été organisé à l’hôtel Ubumwe Grande à Kigali (Rwanda) le 19 Janvier 2017.

Les autres organisations civiles aidant les personnes les plus vulnérables ont collaboré à la concertation.

Quelles sont les personnes les plus vulnérables ?

 Les personnes les plus vulnérables incluent :

       les personnes âgées

       Celles en situation de handicap

       Celles atteintes par le Sida.

Sont également considérés comme les individus les plus fragiles :

       Les personnes souffrant de maladies non transmissibles (épilepsie notamment)

       Celles historiquement marginalisées.

       Celles vivant dans les zones rurales.

       Les enfants, les filles, les femmes en particulier les veuves…ect)

Parmi les 58 participants, les organisations nationales, les agences gouvernementales sont représentées. Chercheurs, professionnels et institutions académiques le sont également. Les jeunes et les personnes les plus vulnérables renforcent le spectre des congressistes. Et bien d’autres encore.

Ce fût l’unique opportunité de réunir toutes ces personnes sur le principe de ne laisser de côté personne. Ainsi, aucun objectif ne sera considéré comme atteint si aucune personne n’est aidée d’ici à 2030.

Les raisons privant les personnes les plus fragiles au Rwanda de l’accès aux services sont les suivantes :

       L’ignorance

       la pauvreté

       L’attitude de la société

       L’absence de politique nationale sur les droits et le bien-être des personnes âgées

La non inclusion des personnes historiquement marginalisées

Cinq objectifs prioritaires identifiés

A la fin des échanges, les participants ont formulés les recommandations qui suivent :

 

Logo leave no one behind

Logo leave no one behind

– Traduire les ODD en Kinyarwanda et les diffuser au maximum au sein la communauté car ils y sont méconnus.

– Renforcer la coalition de la société civile afin de la rendre durable

– Privilégier une approche intégrée dans toutes nos interventions

– Initier le service de gériatrie dans les hôpitaux de référence et ceux des districts, former les professionnels de santé et ceux de justice sur le travail avec les personnes âgées et handicapées.

– Traitement gratuit pour les personnes âgées souffrant de maladies chroniques et VIH

Comme il est difficile de réaliser tous les ODD en même temps, les participants ont identifié 5 objectifs prioritaires sur les 17:

1.   Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

2.   Éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde

3.    Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

4.    Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie

5.    Garantir l’accès de tous à l’eau ainsi qu’à son assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau

Pour conclure, il a été recommandé de maintenir cette coalition qui a organisé ce dialogue. En effet l’Union fait la force !

 

Elie MUGABOWISHEMA,

Président de NSINDAGIZA