« Télé-Visites pour votre proche hospitalisé » organisées à l’hôpital Charles Foix

Dans les services de gériatrie de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, les visites aux malades hospitalisés sont interdites depuis le 12 mars pour limiter la circulation du virus responsable du COVID-19.

Pour favoriser le maintien de la communication entre les personnes âgées hospitalisées et leurs familles, notre équipe a organisé des Télé-Visites.

Un chariot mobile pouvant aller dans les chambres a été préparé avec un ordinateur portable, un petit haut-parleur et du matériel pour l’hygiène (soluté hydro-alcoolique, clavier et souris nettoyables de type bloc opératoire, nettoyant de surface, film alimentaire). La hauteur du plateau du chariot mobile peut être ajustée.

Les secrétaires médicales ont appelé chaque personne de confiance pour les informer de cette nouvelle possibilité et gèrent les rendez-pris pour ces Télé-Visites qui sont pour l’instant limitées à 10 minutes.

Les secrétaires envoient à la famille par e-mail un courrier de confirmation du RV avec des instructions pour préparer la télé-visite et font un test avec la famille pour résoudre les éventuelles difficultés techniques avant le rendez-vous.

Le médiateur, notre psychologue, assure la mise en contact des patients avec leurs familles, grâce à une application de visio-conversation grand public accessible à la plupart des familles et qui fonctionne sur le réseau Wifi du personnel-APHP ou via un téléphone mobile (en connexion partagée dans les secteurs où le WiFi est défaillant ou absent). Nous avons choisi l’application Duo qui est gratuite et peut être installée sur les ordinateurs et les téléphones mobiles. Elle impose pour l’activation d’avoir un numéro de téléphone portable.

A l’heure du rendez-vous le médiateur se rend dans la chambre de la personne hospitalisée et lui rappelle le but de sa venue, installe le chariot, appelle la famille via l’application de visio-conversation, règle le cadrage et le volume audio. Une fois que le contact est établi, le médiateur se retire. Après 10 minutes de télé-visite, le médiateur revient et annonce la fin de la télé-visite, échange quelques mots avec la famille puis met fin à la communication. Il parle ensuite avec la personne hospitalisée pour lui demander ce qu’elle a pensé de cette télé-visite.

Ces télé-visites sont réalisées en respectant les consignes d’hygiène de façon très rigoureuse, et elles sont aussi mise à disposition des personnes ayant une infection par le COVID-19.

Le médiateur porte un masque dit chirurgical, réalise une désinfection des mains avant et après la télé-visite, le clavier et la souris sont nettoyable avec des produits de surface et le clavier de l’ordinateur portable – qui en principe n’est pas touché ou manipulé – est protégé par un film alimentaire jeté à la fin d’une série de télé-visites.

En une semaine, 50 télé-visites (dont deux avec des familles à l’étranger) ont été réalisées dans notre services de l’hôpital. Nous n’avons pas eu d’échec technique grâce à la préparation faite par notre secrétariat et le test de connexion. Finalement, le haut-parleur n’a pas été très utile, l’ordinateur produisant un volume sonore suffisant. Nous avons tous noté la grande satisfaction des familles et des patients.  Les soignants de notre service ont aussi apprécié cette initiative qui apporte une dimension humaine précieuse dans l’ambiance stressante et l’importante charge de travail qui règnent avec la circulation du virus. 

Cette expérience est en cours de mise en place dans les autres services de l’hôpital avec l’aide de la direction informatique de notre groupe hospitalier qui a équipé 6 autres chariots du même type.

Magalie Cordel, Charlotte Clouet, Fadimata Traore, Duy Nghiem, Joel Belmin Service de Gériatrie à orientation cardiovasculaire et neuropsychogériatrique Hôpital Charles Foix, Ivry-sur-Seine

Pour toute information magalie.cordel@aphp.fr, notamment pour des équipes qui souhaiteraient mettre en place un service du même type.