Rapport des Petits Frères des Pauvres, la FIAPA salue des témoignages forts pour une meilleure inclusion des personnes âgées dans la vie sociale

Le nouveau rapport des Petits Frères des Pauvres sur l’isolement des personnes âgées nous livre une analyse éclairante sur les impacts de la crise sanitaire sur nos ainés.

Rapport des Petits Frères des Pauvres, la FIAPA salue des témoignages forts pour une meilleure inclusion des personnes âgées dans la vie sociale

Le nouveau rapport des Petits Frères des Pauvres sur l’isolement des personnes âgées nous livre une analyse éclairante sur les impacts de la crise sanitaire sur nos ainés.
10 enseignements et 10 préconisations sont présentés autour de 3 grandes idées :

  1. La vie en société : face à des habitudes de vies bouleversées (moins de sorties, moins de visites / contact, peur d’attraper le virus à l’extérieur, etc.), le maintien du lien social est primordial. Cette socialisation est essentielle dans le quotidien des personnes âgées pour leur permettre de faire société. A cette occasion, il est rappelé l’importance des activités en commun, le seul lien à distance ne pouvant pas être une solution pérenne, ainsi que l’importance de soutenir l’engagement citoyen.
  2. Des politiques à adapter en fonction des 4 grandes familles de personnes âgées : les fragilisés, les résignés, les résilients, les engagés. La répartition des personnes âgées en 4 catégories de profils permet de mieux appréhender leurs besoins et d’apporter les réponses les plus adaptées à chacun en termes d’aide à l’autonomie, maintien à domicile, lutte contre l’isolement, etc.
  3. Un changement nécessaire de regard sur la personne âgée : alors que la vision de la personne âgée reste associée à « un naufrage » et à l’EHPAD, il est nécessaire de construire des projets de société où chacun trouve sa place, et de développer des initiatives intergénérationnelles pour réduire le choc entre générations.


    La FIAPA salue le rappel nécessaire du changement de regard sur les personnes âgées et l’importance du maintien du lien social. Les témoignages extrêmement riches et divers nous rappellent que les personnes âgées ne forment pas un groupe homogène, mais au contraire, formes des groupes riches d’expériences, qui peuvent contribuer à l’amélioration de notre société.
    Selon le Président Alain Koskas, la FIAPA plaide pour une société citoyenne, plus apaisée et plus solidaire. La Fédération étudiera avec attention les résultats de la prochaine étude des Petits Frères des pauvres sur la solitude et l’isolement des ainés.

Télécharger le rapport