Décès du Professeur Moulias

Chers adhérents et partenaires, j’ai la tristesse de vous informer de la disparition de notre ami Robert Moulias.

Cet éminent gériatre nous a fait découvrir les complexités et les mystères de la gérontologie.

Ardent défenseur des droits fondamentaux et de la dignité des ainés, il préférait poursuivre et partager avec chacun un questionnement permanent et une analyse aiguisée sur les concepts liés à l’âgisme et à la maltraitance.

Toute sa vie il nous a apporté des suggestions, des réflexions, des propositions toute en respectant notre liberté et notre temps.

Tout récemment pendant notre dernière assemblée générale, il nous a offert une trame actualisée des thématiques qu’il proposait à notre conseil scientifique dont il faisait d’ailleurs partie.

En effet, depuis des décennies il a accompagné les membres et les œuvres de la FIAPA à travers le monde en créant partout du lien actif. Des cahiers de la FIAPA aux manifestes et chartes et tout particulièrement l’appel et le manifeste de la Havane, il était volontaire pour concevoir en équipe des actes universels.

Robert a toujours travaillé avec modestie sans exiger d’adhésion immédiate à ses points de vue, les offrant à celles et ceux auxquels il a enseigné, à celles et ceux avec lesquels il dialoguait.

Les témoignages reçus à l’annonce de sa disparition montrent d’ailleurs ce lien si riche et si particulier que Robert Moulias acceptait d’insuffler et de partager.

En voici quelques-uns :

Chers amis,

Robert Moulias était une de ces personnalités que l’on n’oublie pas, c’était un visionnaire il a toujours défendu “l’homme” qui, malgré le passage inéluctable du temps, restait pour lui un individu à part entière. Robert Moulias était convaincu dans les capacités d’adaptation à chaque situation de tout être humain et pour lui, la vieillesse comme on la concevait à l’époque n’existait pas. J’étais bien jeune quand je l’ai rencontré pour la première fois et j’avoue que je ne comprenais pas son point de vue parce que pour moi la vieillesse était synonyme de handicap. Je le rencontrais souvent à Bruxelles, lors de manifestations dédiées au vieillissement et à chaque fois je prenais plaisir à partager avec lui parce qu’il avait énormément à nous apprendre.  

Il m’a beaucoup appris et encore lors de notre dernière rencontre il y a un an en février lors du colloque du Réactis à Metz, Patrick et moi avons longuement échangé avec lui et son épouse.

J’espère qu’il est parti paisiblement auprès de sa famille.

Sonia Guaragna, secrétaire Générale, Belgique

Chers amis

Hier soir nous avons étés informés sur le décès du professeur Moulias. Cette nouvelle nous a beaucoup attristé et nous souhaitons transmettre, par vos soins, nos profondes condoléances et exprimer nos sentiments de proximité à sa famille. Avec ses connaissances, sa disponibilité, son attention à la protection des personnes âgées et son expérience, il a représenté un point de repère pour la Fédération et ses adhérents. Son travail a contribué à donner à la FIAPA et à lui faire reconnaitre au niveau international le rôle et la valeur qu’elle a maintenant.

Les amis italiens de l’ANAP